logologologologologo

L'éco-blog
de votre transition
environnementale

< Retour accueil blog

5 bonnes pratiques pour réduire l’impact environnemental de mes appareils électroniques

Le 03 avril 2020 par Quentin OUSTELANDT   |   5 min de lecture

Numérique responsable - Appareils Electronique

1. Je répare mes appareils électroniques plutôt que de les jeter ⚒️

Ok je ne suis pas un grand bricoleur 😅, mais aidé d’un bon tuto et d’un peu de patience tout est possible ! Surtout si ça peut m’éviter de dépenser une petite fortune pour un nouvel appareil ! C’est bon pour mon portefeuille et pour l’environnement, que demander de mieux ? 🌎 Pour cela il existe des sites internet comme Ifixit par exemple, qui propose plus de 60 000 tutoriels gratuits ainsi que les pièces détachées nécessaires pour réparer toi-même ton ordinateur, ta tablette ou ton téléphone. Leur credo : exercez votre droit à la réparation ! Besoin d’un peu d’aide supplémentaire ? Les Repair Cafés sont la solution pour apprendre tout en faisant des rencontres. Chouette non ?

🤔 Le savais-tu ? La durée de vie d’un ordinateur était en moyenne de 10,7 ans en 1985. Elle est aujourd’hui ... de 3 ans. Obsolescence programmée ou tendance générale à trop vite changer, telle est la question.

2. Je loue (et mets en location) les appareils qui ne servent pas au quotidien, merci l’économie collaborative ! 🤝

Besoin de petits appareils pour faire des travaux chez toi (ou réparer ton ordinateur ;)) ou encore de te faire une raclette entre copains ? Il est possible de louer ces appareils électroniques à tes voisins plutôt que des les acheter neufs ou même d’occasion sur des sites comme AlloVoisins par exemple. Pratique quand on sait que certains de nos appareils ne sont utilisés que quelques minutes dans l’année voire pratiquement jamais !

🤔 Le savais-tu ? Selon le Ministère de l’Economie, neuf Français sur dix déclarent avoir déjà réalisé au moins une fois une pratique de consommation collaborative (prêt, location, don).

3. Je privilégie l’économie circulaire en achetant d’occasion 👍

S’il m’est vraiment indispensable d’acquérir un nouvel appareil électronique, j’achète du matériel reconditionné plutôt que du neuf. Il existe, aujourd’hui, de chouettes alternatives comme les ressourceries-recycleries, spécialistes du réemploi et de la réutilisation qui donnent une seconde vie à tous types d'objets. Mais également des sites plus connus comme Backmarket, le (super) marché des produits reconditionnés sur lequel tu peux acheter tout type de produits électroniques reconditionnés, c’est à dire réparés et remis en circulation. Pour la revente ou le don, des sites comme Leboncoin, ou Geev feront des heureux !

🤔 Le savais-tu ? Selon l’ADEME, 88% des Français changent leur téléphone portable alors qu’il fonctionne encore !

4. Je fais attention à la consommation énergétique de mes appareils ⚡️

Avant, je n’avais pas conscience qu’un appareil branché sur secteur, même en veille, continuait de fonctionner, de s’user et de consommer de l’énergie. Mais ça c’était avant ! Depuis, j’utilise des multiprises à interrupteur que j’éteins une fois que j’ai terminé d’utiliser l’appareil en question. Elémentaire mon cher Watson (vous l’avez ?). Autre astuce, j’utilise le mode économie d’énergie qui porte bien son nom, et qui a également le mérite d’allonger la durée de vie de mes appareils. Des Labels existent également pour nous aider lors de l’achat comme Energy Star pour toute sorte d’appareils électroniques.

🤔 Le savais-tu ? Selon l’Ademe, les veilles représentent environ 10% de la facture d’un ménage soit 80€ par an, et requièrent à l’échelle de la France l’équivalent de la production d’un réacteur nucléaire !

5. J’achète des appareils électroniques équitables et plus durables 🤠

La production des appareils électroniques et notamment des smartphones représente jusqu’à 90 % de leur impact sur l’environnement. En cause, les nombreux métaux et produits chimiques utilisés. A cela viennent s’ajouter les coûts environnementaux liés au transport dans la mesure où la majeure partie des appareils électroniques sont aujourd’hui produits en Asie.

Alors quand j’achète du neuf, je pense à regarder les critères de durabilité : est-il réparable, quelle est sa composition, etc ? Des alternatives durables existent déjà comme le smartphone Fairphone par exemple, mais pour ça j’attends que mon vieux téléphone tombe en rade ;).

🤔 Le savais-tu ? La production d’un smartphone nécessite l’utilisation de terres rares et de nombreux métaux extraits parfois dans des zones de conflits partout à travers le monde. En plus de cela un smartphone ferait l’équivalent de 4 fois le tour du monde avant d’arriver dans les mains du consommateur.

En bonus ! 🌟

Lorsque mes appareils sont réellement hors d’usage et qu’il n’est plus possible de les réparer ou d’en faire don, il est important de les déposer en déchèterie dans les bennes dédiées (DEEE) afin que les composants puissent être revalorisées. Des entreprises comme Elise proposent également ce service pour les bureaux partout en France, et des bornes de collecte sont installées dans de nombreux supermarchés pour récupérer tes vieux téléphones et autres appareils. Tout cela afin d’éviter que ces déchets soient incinérés ou enfouis au même titre que les autres déchets, ce qui a pour conséquence de libérer des substances toxiques dans l’air et les sols. Pas terrible donc pour l’environnement.

🤔 Le savais-tu ? Selon l’ADEME, en France, seulement 15% des téléphones sont collectés pour être recyclés. Au moins 30 millions de téléphones dorment dans des tiroirs rien qu’en France.

La réalité de l'impact des Technologies de L'information et de la communication

17 sur 24