Menu

Appareils de bureautique et consommation d'énergie : les 3 éco-gestes

Appareils de bureautique et consommation d'énergie : les 3 éco-gestes

Apolline COASNE - Nakoum

Article publié le August 13, 2020

Apolline COASNE

Nakoum

Qu’on le veuille ou non, les appareils de bureautique sont entrés dans nos vies de gré ou de force. Ordinateurs, écrans, téléphones, imprimantes, photocopieurs, scanner, vidéoprojecteurs … la liste est longue ! Ces équipements ont pris une place importante dans les bureaux, certes, mais aussi dans les établissement scolaires et dans les foyers.

Leur omniprésence montre à quel point nous comptons en permanence sur l’énergie acheminée jusqu’à nos prises électriques ⚡ Et pourtant, le gaspillage énergétique lié aux appareils de bureautique est bien réel : une étude de l’ADEME révèle que les consommations « utiles » des appareils de bureautique en milieu professionnel représentent rarement plus de 60% de la consommation électrique totale. En d’autres mots, 40% de l’énergie consommée par ces appareils sert à ... ne rien faire !

Alors, comment limiter le gaspillage énergétique venant des appareils de bureautique depuis quelques années ? Je vous propose de voir ça d’un peu plus près 🧐

Gaspillage énergétique : les appareils de bureautique, mauvais élèves de la catégorie

appareils de bureautique

"24,7% c’est la part moyenne de la consommation électrique du parc informatique des entreprises de services, des administrations et des collectivités.

En 2015, l’ADEME et ADN’Ouest publient un livre blanc sur la consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. Sur les 50 organisations auditées, la consommation électrique liée aux équipements informatiques (bureautique + équipements réseau) représente une part très variable de la consommation électrique totale. Sans surprise, on retrouve les parts les plus faibles dans les secteurs de la santé (5,3% de moyenne) et de l’industrie (5,7% de moyenne). À l’inverse, le secteur où les équipements informatiques consomment le plus, c’est bien le tertiaire : En moyenne dans les entreprises de services, les administrations et les collectivités, la consommation électrique du parc informatique représente 24,7% de la consommation électrique totale. Les ordres de grandeurs sont posés.

De plus, sur l’ensemble de l’étude, il en ressort que les appareils de bureautique représentent un peu plus de la moitié de la consommation des équipements informatiques, et les salles informatiques (où sont hébergés les serveurs et les switchs) l’autre moitié. Bonne nouvelle, cela signifie que nous pouvons déjà avoir un grand impact à notre échelle 💪

La question est évidemment : est-ce qu'on peut faire mieux et moins ? Pour cela il faut comprendre comment sont utilisés les ordinateurs et les autres appareils de bureautique dans les entreprises. C'est là que les surprises commencent …

“ 40% de la consommation électrique d’un appareil peut être évité.

Cette même étude de l'ADEME a permi de mesurer la consommation électrique de différents appareils couramment utilisés dans les organisations :

Extrait du livre blanc « Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel », 2015

En examinant les périodes durant lesquelles les appareils sont en marche, l’étude montre la présence de consommation sur des périodes pendant lesquelles ils ne sont, a priori, pas utiles. En clair, les appareils fonctionnent alors que personne n'est là (le soir, la nuit, les week-ends et les vacances bien souvent). Ces consommations inutiles peuvent être ramenées en pourcentage de la consommation totale de l’appareil. On voit alors que les consommations « utiles » représentent rarement plus de 60% de la consommation électrique totale de l’appareil 😨 Ainsi, en gérant mieux la mise en veille et l’extinction des appareils en-dehors de leur plage d’utilisation, on pourrait, en théorie, économiser jusqu’à 40% de leur consommation électrique annuelle. Plus facile à dire qu’à faire.

Générer des économies d’énergie : 3 éco-gestes simples et efficaces

Pour minimiser la consommation électrique des appareils de bureautique, voici mes 3 meilleures préconisations :

1 - Mise en veille et extinction des appareils 🔅

ordinateur en veille

La règle d'or de la sobriété énergétique est de minimiser les consommations lorsque les appareils ne sont pas utilisés. En plus des positions « marche » et « arrêt » de l’ordinateur, il existe des états intermédiaires qui permettent d'économiser de l'énergie :

  • Le mode « veille » est à activer quand tu t’éloignes de ton ordinateur pendant un court instant (lors d’une pause-café ou d’une pause pipi par exemple). Grâce à ce mode, ton ordinateur est « endormi » et ne consomme que très peu d'énergie (pas plus de 3 watts par heure), il redémarre rapidement et te permet de reprendre instantanément là où tu en étais ! Pour l’activer, il suffit de cliquer sur le bouton d’alimentation une petite seconde ou de fermer directement le capot (de l’ordinateur, on se comprend 😅). Autre méthode à travers le menu d'alimentation : 💻 Sur PC (Windows 10) : clique sur le menu Démarrer >> Marche/Arrêt >> Mettre en veille. 🍎 Sur Mac : clique sur le menu Pomme >> Suspendre l’activité.
  • Le mode « veille prolongée » consomme encore moins d’énergie que le mode « veille ». Ce mode permet d’éteindre totalement l'ordinateur tout en gardant l’environnement de travail intact. Il s'agit de la meilleure solution quand tu as de nombreux programmes en cours d'exécution, pages web ouvertes, documents ouverts … dont tu auras besoin plus tard (sans avoir besoin de les rouvrir un par un). Pour activer ce mode « veille prolongée » : 💻 Sur PC (Windows 10) : clique sur le menu Démarrer >> Paramètres >> Alimentation et mise en veille >> Paramètres d’alimentation supplémentaires >> Choisir l’action du bouton d’alimentation, finalement coche la case Veille prolongée. De cette manière, tu pourras activer le mode « veille prolongée » à tout moment à partir du menu d’alimentation. 🍎 Sur Mac, la mise en veille prolongée est un cas particulier : Apple masque cette option pour utiliser le mode veille uniquement.

🌿 L'éco-geste qui ne mange pas de pain : Limiter le nombre de programmes ou documents ouverts permet d'être mieux focalisé⸱e sur la tâche en cours ... en plus de limiter la consommation d'énergie !

  • Finalement, il est tout à fait possible de paramétrer la mise en veille automatique de ton ordinateur et de ton écran à partir du panneau de configuration : 💻 Sur PC (Windows 10) : clique sur le menu Démarrer > Paramètres > Alimentation et mise en veille. 🍎 Sur Mac : clique sur le menu Pomme > Préférences Système > Économiseur d’énergie.

2 - Multiprise à interrupteur 🔌

multiprise

“ Un PC fixe éteint mais qui reste branché consomme autant qu’une ampoule LED.

Savais-tu que, même éteints, l'ordinateur et ses périphériques (écran, enceintes, etc.) continuent de consommer ? Selon l’ADEME, un PC fixe éteint mais qui reste branché consomme autant qu’une ampoule LED 💡 Pour être sûr.e de ramener la consommation à 0, j’ai ce qu’il te faut : la multiprise à interrupteur ! Cet objet magique te permet d’un seul geste simple de déconnecter tous les appareils branchés sur le secteur.

Malheureusement, pour des questions de mises à jour, certaines entreprises demandent aux collaborateur⸱rice⸱s de laisser leur postes de travail sous tension 24h/24. En bref, l’ordinateur est éteint mais il doit rester branché pour être rallumé automatiquement à distance. Dans ce cas, la multiprise à interrupteur ne peut être utilisée ... N’hésite pas à te renseigner sur la politique de ton entreprise pour connaître les consignes. Finalement, pour ce qui est des écrans, des imprimantes et des photocopieurs, pas d’excuse ! Extinction complète dès que possible, le soir et les weekends.

3 - Sensibilisation des collaborateur⸱rice⸱s 😀

collègues

C’est la recommandation la plus efficace pour des économies d’énergie visibles : sensibiliser les collaborateur⸱rice⸱s à l’importance des consommations électriques inutiles. Certaines personnes n’ont tout simplement pas conscience du gaspillage engendré par un appareil laissé allumé. Mettre en place une sensibilisation ludique et décalée, via le Challenge Environnemental Energic par exemple, peut favoriser cette prise de conscience et changer durablement les comportements. L’extinction des lumières lorsqu’on quitte une pièce est devenue un réflexe pour (presque 🤞) tout le monde. Et si le prochain réflexe sur la liste était celui d’éteindre son ordinateur lorsqu’on ne l’utilise pas ?

Finalement, même si la consommation des appareils de bureautique est minime, le gaspillage énergétique quant à lui est par nature toujours trop important. Exemple même de l’insouciance de notre société d’abondance (?), il est pourtant si facile d'inverser la tendance et de réaliser des économies faciles. Et si nous décidions tous d’adopter la sobriété énergétique ? 😉

Tag associé :

Concrétisez vos engagements pour l'environnement,

en impliquant chacun.e au quotidien avec Energic !