Menu

Quelles sont les solutions pour stopper l'invasion des déchets dans la nature ?

Quelles sont les solutions pour stopper l'invasion des déchets dans la nature ?

Bérénice SCHLERET - Éco-communicante

Article publié le August 26, 2020

Bérénice SCHLERET

Éco-communicante

Sur la voie publique, au bord des routes, sur la plage ou dans les océans, les déchets sauvages sont de plus en plus nombreux à polluer notre environnement. À l’origine du “septième continent” de déchets, 3 fois la superficie de la France, ils sont un véritable fléau pour nos écosystèmes. Comprendre le problème pour ensuite agir, c’est ce que je vous propose dans cet article.

LES CHIFFRES ALARMANTS DES DÉCHETS SAUVAGES (à ne pas enfouir sous terre)

Les chiffres des déchets sauvages

Jeter ses déchets dans la nature : un geste incivique toujours répandu chez de nombreux Français

Un automobiliste français sur trois jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture.

Selon la récente étude Ipsos près d’1 Français sur 3 admet jeter des déchets par la fenêtre de sa voiture sur la route des vacances. 38 %des interrogés admettent qu’il leur arrive de jeter des déchets sur la voie publique. Signe d’une négligence volontaire, 8 % des Français admettent qu’il leur arrive de laisser tomber un papier, un mouchoir ou un emballage dans la rue et ne pas le ramasser.

Toujours selon cette étude, le jet de mégot (discipline non reconnue par la Fédération Sportive Française) reste très fréquent, rapporté au nombre de fumeurs. Ainsi, 12 % des Français jettent leur mégot par la fenêtre de leur voiture et 13 % le font sur le trottoir ou dans le caniveau. Emportés par le vent, ces déchets finissent bien souvent leur course dans les océans. Un petit plongeon ?

Plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050 🐠

Selon la Fondation Ellen MacArthur, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050 si aucune action n'est entreprise.

Plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050

8 millions de tonnes, c’est la quantité de plastique polluant les écosystèmes marins chaque année selon la Fondation Ellen MacArthur. Soit l’équivalent d’un camion poubelle déchargé en mer chaque minute. Et non, le plastique c’est (pas du tout) fantastique. Le Gouvernement Français alerte :” Contrairement aux idées reçues, l’essentiel de cette quantité énorme de déchets ne flotte pas à la surface. Les plastiques se morcellent avec le temps pour devenir des petits fragments ingérés par les poissons et animaux marins qui les confondent avec de la nourriture. Certains en meurent, d’autres sont pêchés et finissent dans nos assiettes… le plastique avec.” Bon appétit !

Temps de dégradation des objets dans la nature 🌳

Filtre d’une cigarette Chewing-gum Canette en aluminium Sac plastique Polystyrène Bouteille en verre
2 ans 5 ans 10 à 100 ans 10 à 1000 ans 1000 ans 4000 ans

Tous les déchets ne sont pas égaux et, en fonction de leur composition, mettent plus au moins de temps à se dégrader dans la nature. Rapporté à l’échelle d’une vie humaine, il est terrible de penser que certains objets vivront plus longtemps que nous avant de se décomposer totalement.

LES SOLUTIONS POUR ENDIGUER LE FLÉAU DES DÉCHETS

Des lois pour lutter à la racine du plastique

LDes lois pour lutter à la racine du plastique

Les coûts des dommages environnementaux attribués à la pollution plastique en Europe sont estimés à 22 milliards d’euros à l’horizon 2030. Frédérique Ries, eurodéputée.

La pollution a un coût économique et environnemental sur notre société. En Europe et en France, des lois sont votées pour interdire le plastique à usage unique. Aberration de notre société de surconsommation, les 10 produits en plastique à usage unique les plus répandus sur les plages et les mers d’Europe constituent, avec les engins de pêche abandonnés, 70 % de tous les déchets marins. Il y a donc matière à agir ! La loi sur la transition énergétique et la croissance verte du 17 août 2015 en est l’exemple concret avec l’interdiction progressive des :

  • Sacs en plastique jetables. Depuis 2017, la loi sur la transition énergétique et la croissance verte a mis fin à la distribution, à titre onéreux ou gratuit, des sacs de caisse en plastique à usage unique destinés à l’emballage de marchandises dans les points de vente. Pour tout savoir sur cette loi
  • Cotons-tiges, gobelets, touillettes. Courant 2020-2021, cette même loi prévoit l’interdiction des cotons-tiges en plastique, de la vaisselle jetable en plastique, des touillettes et pailles en plastique ainsi que des bouteilles d’eau en plastique dans les cantines scolaires.
  • Boîte en polystyrène. En 2021 seront aussi interdits les contenants alimentaires en polystyrène expansé. Concrètement, c’est la boite d’emballage des sandwich kebab ou burger.

Des innovations à l’assaut des déchets

Des innovations à l’assaut des déchets

L’Homme ne manque pas d’imagination quand il s’agit de trouver des solutions aux problèmes environnementaux. Concernant les déchets, ils sont nombreux à imaginer les innovations de demain. Voici notre TOP 5 des actions entreprises pour stopper l’assaut des déchets sur notre environnement :

  • Action 1 - Un aspirateur d’océans. À 23 ans, le Néerlandais Boyan Slat, invente une barrière flottante pour dépolluer les océans et crée The Ocean cleaning. Son ambition : éliminer 50% des déchets flottants océaniques en 5 ans.
  • Action 2 - Du mégot au vêtement. Julien Paque, fondateur de TchaoMégot met au point une méthode pour extraire la fibre des mégots de cigarette qui, après traitement, permet la création de nouveaux matériaux isolants éco-conçus pour le bâtiment ou le textile.
  • Action 3 - Le quadrimaran balais. Le navigateur français Yvan Bourgnon conçoit un quadrimaran équipé d’un système de récupération des déchets. Naviguer en nettoyant la mer, un cap à suivre !
  • Action 4 - Les filtres cheveux. Thierry Gras, fondateur de l’association "Coiffeurs Justes", a pour ambition de produire des filtres à base de cheveux pour absorber les eaux de surface, les huiles et hydrocarbures. Quand on sait que un kilo de cheveux peut absorber jusqu’à huit litres d’hydrocarbures, c’est une invention au carré !
  • Action 5 - La mode up-cyclée. Et si on recyclait nos déchets pour en faire des produits de mode ? C’est l’ambition de La vie est Belt : concevoir des produits 100 % recyclés et made in France.

Des citoyens qui s’engagent au quotidien

Des citoyens qui s’engagent au quotidien

« Si nous cessons de jeter du plastique dans la mer aujourd’hui, dans 50 ans nous aurons retrouvé l’écosystème de départ. C’est quelque chose qu’on peut changer avec la loi, la pédagogie et l’éducation », Romain Troublé, secrétaire général de la goélette Tara Océans.

Les citoyens ne sont pas en reste et agissent eux aussi à leur échelle pour préserver la planète ! Ils sont de plus en plus nombreux à se mobiliser et à faire évoluer leurs habitudes. Car oui, changer les comportements est la solution la plus efficace pour lutter contre l’accumulation de déchets dans la nature. Et cela commence par l’adoption de gestes simples !

“Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas”.

Incarnée par la française Bea Johnson, le mouvement du “zéro déchet” prend de plus en plus d’ampleur partout dans le monde. Ce mode de vie minimaliste consiste à produire le moins de déchets possible. Voici 5 actions simples à mettre en place pour limiter la pollution de notre planète.

  • Action 1 - Composter ses biodéchets. Trier ses déchets alimentaires (épluchures, marc de café…) et les composter permet de diminuer ⅓ des déchets produits par les ménages. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site biodechets ou changez votre mode de consommation en découvrant nos astuces du Minimalisme : 3 étapes simples pour optimiser le tri de ses affaires.
  • Action 2 - Acheter en vrac. Supprimer les emballages jetables en s’approvisionnant au marché ou en apportant ses contenants chez son commerçant. De nombreuses boutiques spécialisées sont déjà implantées dans une cinquantaine de villes en France.
  • Action 3 - Éviter le neuf. Emprunter, louer, acheter d’occasion… il existe de nombreuses alternatives au neuf ! À ce sujet, Zero Waste France et l’Université des Colibris ont créé un MOOC gratuit, pour apprendre à mettre en œuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage Suivre la formation
  • Action 4 - Recycler les déchets que l’on ne peut éviter. Nous ne sommes pas tous Béa Jonhson avec ses 1L de déchets par an. Le recyclage reste notre dernier recours avant que notre déchet soit enfoui ou incinéré, donc utilisons-le quand c'est possible ! Découvrez comment optimiser le tri de vos déchets dans notre article Comment agir pour l’environnement à la maison ?.
  • Action 5 - Participer à des actions de sensibilisation et de ramassage de déchets. De plus en plus de citoyens organisent et participent à des actions de sensibilisation et de ramassage de déchets. Un moment conviviale que nous organisons une fois par mois chez Energic.

Les déchets sont aujourd’hui un problème reconnu par l’ensemble des parties prenantes. Pour en limiter les impacts des solutions innovantes voient le jour. Changer nos habitudes et nos modes de consommation reste à ce jour la solution la plus adaptée pour remédier à la pollution de notre environnement.

👉 À lire sur le même sujet : Pourquoi participer à un ramassage de déchets ?

Concrétisez vos engagements pour l'environnement,

en impliquant chacun.e au quotidien avec Energic !